La digitalisation du luxe : du défi à l’innovation

http://www.mbadmb.com/la-digitalisation-de-la-mode-de-luxe/

Le secteur du luxe a longtemps hésité à se digitaliser, préférant les canaux traditionnels aux numériques. Toutefois, les maisons de luxe ont saisi le potentiel du numérique et tirent aujourd’hui profit de leur digitalisation, allant même jusqu’à innover les pratiques du luxe. 

Le défi de la digitalisation 

La digitalisation du luxe s’est faite assez tardivement. Il y a une vingtaine d’années encore, les maisons de luxe snobaient les nouveaux canaux numériques ; elles leur accordaient peu d’importance et peu de légitimité. D’autre part, allier l’exclusivité du luxe et l’exposition de la digitalisation relevait du défi. Cela demandait de repenser les stratégies digitales, afin de préserver l’image élitiste du luxe dans la masse numérique. 

L’ère du numérique

Le challenge de la digitalisation s’est pourtant imposé comme nécessaire pour s’adapter aux évolutions sociétales et plus particulièrement aux nouveaux comportements d’achat. Aujourd’hui, environ 80% des ventes sont influencées par les médias sociaux ; parmi ces derniers, Instagram, qui représente par ailleurs une importante plateforme pour le marketing visuel. Il fallait donc être en mesure de répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus connectée, comme les générations Y et Z qui achètent le plus souvent en ligne. 

http://www.mbadmb.com/la-digitalisation-de-la-mode-de-luxe/

L’ « expérience client » améliorée

Le secteur du luxe a également pris conscience des opportunités et du potientiel d’innovation de la digitalisation. Le digital contribue par exemple à améliorer l’expérience du client avant, pendant et après l’achat. Grâce à la collecte de données, il facilite aussi la personnalisation et permet de satisfaire le client au mieux lors de sa prochaine commande.

Aujourd’hui, LVMH fait d’ailleurs appel à des start-up qui accompagnent le secteur du luxe dans la digitalisation et l’innovation . « Fitle », une start-up sélectionnée par « La Maison des startups » de  LVMH, permet aux clients de choisir la bonne taille de vêtement, grâce à des algorithmes prédictifs. Ainsi, on pourrait observer 30% de retour de marchandise en moins.

« L’installation de notre logiciel permet 14 % d’augmentation du taux de conversion, 30 % de retours en moins et un panier moyen supérieur de 5 % » Laure Bievelez, CMO de Fitle

https://www.lvmh.fr/actualites-documents/actualites/lvmh-x-vivatech-2019-la-technologie-au-service-de-lexperience-client/

Le luxe et les médias sociaux 

Enfin, à travers la digitalisation, la démocratisation du luxe a permis d’une part d’élargir la clientèle et d’autre part d’établir une relation au client d’autant plus forte et durable. Les intermédiaires digitaux comme les médias sociaux voire les influenceurs garantissent en effet une plus grande proximité au client. Celui-ci est notamment sollicité à interagir avec la marque par ses hashtags voire ses avis. 

Sources :

  • http://www.mbadmb.com/la-digitalisation-de-la-mode-de-luxe/
  • https://www.lvmh.fr/actualites-documents/actualites/lvmh-x-vivatech-2019-la-technologie-au-service-de-lexperience-client/
  • https://www.aquavpc.com/luxe-et-digital-comment-associer-rarete-et-medias-de-masse/
  • https://www.digital-instore.fr/comment-les-marques-de-luxe-peuvent-elles-creer-une-strategie-de-digitalisation-progressive/
  • https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/actu/0600699137233-ces-pepites-qui-accompagnent-la-digitalisation-du-luxe-327104.php

Selin Varli