Quand l’argent ne fait pas le crowdsourcing: l’exemple de Wikipédia

La rémunération est la motivation la plus importante pour les participants d’un crowdsourcing, mais ce n’est pas la seule. Les motivations intrinsèques ont un grand rôle à jouer et ne doivent pas être négligées.

More than just money?

Le crowdsourcing est le terme utilisé lorsque des entreprises font appel à un grand nombre de personnes extérieures, afin de mettre à profit leurs compétences et leurs idées pour réaliser certaines tâches. Les bénéfices qu’en tirent les entreprises sont très clairs : trouver de nouvelles idées créatives à moindre coût, tout en mobilisant les clients potentiels et leur permettre de s’investir. Mais quelles sont les motivations des participants ?

Dans un article de 2011, Kaufmann et al. argumentent que les motivations des travailleurs à participer au crowdsourcing ne se résument pas simplement à l’argent qu’ils y gagnent. En effet, la rémunération fait partie des motivations extrinsèques au participant, mais Kaufmann met également en avant l’importance des motivations intrinsèques, c’est-à-dire où l’individu effectue une action afin de valoriser un désir interne, et non pas pour l’obtention d’un résultat final tel qu’un paiement ou une récompense.

Kaufmann et al. ont développé une liste de sept motivations intrinsèques différentes, dont voici trois exemples :

Le schéma détaillé des motivations par Kaufmann et al. (2011)
Le schéma détaillé des motivations par Kaufmann et al. (2011)
  • Skill Variety: le travailleur a un talent particulier qu’il est fier de mettre au service de l’entreprise pour résoudre une tâche ;
  • Task Autonomy: une grande liberté est donnée au participant, ce qui lui permet de faire part de sa créativité ;
  • Community Identification: le travailleur est motivé car il adopte inconsciemment les normes et les valeurs de la communauté de crowdsourcing, car il s’identifie personnellement avec celle-ci.

Dans leur article, Kaufmann et al. expliquent que bien que le paiement immédiat ressorte comme étant la motivation principale pour participer au crowdsourcing, tout ce qui est de l’ordre de l’intrinsèque vient juste ensuite et a une grande importance :

“Overall, intrinsic motivation seems to dominate its extrinsic counterpart, as the corresponding constructs are ranked higher predominantly. Especially the category Fun & Enjoyment sticks out.”

Wikipédia, du crowdsourcing non-rémunéré

Une preuve que les participants ne sont pas motivés uniquement par l’argent est le fait qu’il existe du crowdsourcing non-payé. L’exemple le plus souvent cité et le plus connu de tous est le site Wikipédia.

Cette encyclopédie online et collective regroupe les connaissances de personnes venant du monde entier. Elle est disponible dans plus de 200 langues et elle est totalement gratuite, car elle fonctionne grâce à un système de dons. De ce fait, les internautes qui permettent son enrichissement ne sont jamais rémunérés, et pourtant ils sont nombreux à participer chaque jour.

Le logo du site reflète d’ailleurs bien ce crowdsourcing international:

Le logo actuel de Wikipédia, représentant son crowdsourcing international.
Le logo de Wikipédia reflète son crowdsourcing mondial.
  • La forme de la Terre représente les participants ainsi que les utilisateurs qui viennent du monde entier ;
  • Les pièces de puzzle signifient que l’encyclopédie n’est jamais finie, elle est sans cesse en construction, et a donc toujours besoin de l’enrichissement apporté par les internautes ;
  • Les signes qui viennent de différents systèmes d’écriture montrent son aspect multilingue.

En conclusion, la rémunération n’entrant pas en compte dans la participation à la création du contenu de Wikipédia, ce sont bel et bien les motivations intrinsèques qui priment, comme le fait de mettre son savoir au service des autres.

A lire ailleurs :

(Source des images : https://crowdsourcedtesting.com/resources/wp-content/uploads/2014/04/Crowdsourcing.jpg / https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/8/80/Wikipedia-logo-v2.svg/1122px-Wikipedia-logo-v2.svg.png)

Auteur: Anaïs Henry