Lil Miquela, le robot à 1,5 mio d’abonnés sur Instagram

Lil Miquela est une activiste, mannequin et chanteuse originaire de Downey, en Californie. Elle fait partie des influenceuses les plus suivies sur Instagram, mais qui est-elle ?

Une allure d’humain, mais pourtant…

Lil Miquela a l’air d’une poupée comme on peut en trouver des millions sur Instagram ; un peu trop maquillée, habillée avec des vêtements de marques et accessoires chers, photographiée dans des endroits luxueux. Même si l’effet d’optique est particulièrement bien fait, il est tout de même détectable, au bout d’un moment d’analyse, que Miquela est trop lisse, trop parfaite. En effet, la jeune américaine a été crée en 2016 par une société de gestion grâce à l’intelligence artificielle.

Sur son compte instagram, Miquela s’affiche avec des vêtements de marque.

« J’aimerais qu’on me décrive comme une artiste ou une chanteuse. Qu’on se concentre plutôt sur mes talents que sur les détails superficiels de mon existence. »

Lil Miquela a biensûr subi des critiques et a été sujette à de nombreuses questions. Deux opinions émergent:

  • La création de ce clône est-elle vraiment saine ? Est-il vraiment juste de montrer ainsi Lil Miquela et sa vie parfaite sur Instagram alors que tout cela est fictif ?
  • Cette histoire n’est-elle tout simplement pas une manière de critiquer ces personnes aux identités trop artificielles que l’on retrouve en nombre infini sur Instagram ?

Lil Miquela, que l’on pourrait qualifier de beauté numérique, fascine. Elle fascine parce que même si elle est constituée d’images de synthèses, elle parvient, de manière réelle, à influencer ses abonnés. Ceux-ci ne sont pas les seuls à la suivre, des marques telles que Chanel, Supreme ou encore Proenza Schouler ne cessent également de lui proposer des partenariats commerciaux.

Des rumeurs disent que la société qui aurait crée le robot s’appellerait « Brud ». Lil Miquela raconte qu’elle se sent humaine, qu’elle ressent des émotions et qu’elle est en colère contre Brud de l’avoir crée dans le seul but de faire du profit. Elle dit ne jamais pouvoir lui pardonner. En effet, ses investisseurs auraient récolté 6 millions de dollars grâce à elle.

Une communauté fleurissante

Le business est intéressant et c’est pourquoi Lil Miquela n’est plus le seul être crée par l’intelligence artificielle à figurer comme icône sur Instagram.

Après sa création, d’autres avatars sont nés et cela n’est pas prêt de s’arrêter… Jusqu’où ces nouvelles stars numériques vont-elles nous emmener ?

(Sources du texte: https://www.numero.com/fr/culture/lil-miquela-portrait-intelligence-artificielle-mannequin-instagram-virtuel-influencer-mode-musique / https://en.wikipedia.org/wiki/Lil_Miquela / https://www.konbini.com/fr/tendances-2/miquela-linfluenceuse-instagram-qui-netait-quune-ligne-de-code / http://paperjam.lu/news/une-influenceuse-virtuelle-fascine-les-millennials / https://i-d.vice.com/en_us/article/vbxkna/lil-miquela-instagram-influencer)

(Source de l’image: https://www.instagram.com/p/Bme6j-LFVzj/ / https://www.instagram.com/p/BnAO1Q5F1DN/)

Auteure: Mathilde Musy

Relecture: Hugo Pachoud

Mais pourquoi crowdfundons-nous?

Quel internaute n’a jamais été confronté à une demande de crowdfunding? Mais quelles motivations se cachent derrière notre contribution individuelle?

Qu’est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ? Il s’agit d’un moyen de récolter des fonds pour financer des projets, en se basant sur le soutien d’une multitude d’acteurs. Né bien avant les années 2000, la pratique s’est démocratisée et répandue dans les années 2005 avec l’apparition du web 2.0 qui a permis de faciliter l’entrée en contact avec une masse de micro-investisseurs.

Illustration du fonctionnement du crowdfunding
Illustration du fonctionnement du crowdfunding

Tu as une nouvelle idée ou rêves de réaliser ton propre projet ? Multiples sont aujourd’hui les plateformes te permettant de le financer. Mais qu’est-ce qui nous pousse à soutenir le projet d’un inconnu? Est-ce les contreparties matérielles?

Il semblerait que non, d’ailleurs on ne nous en propose pas toujours. Prenez l’exemple du don caritatif. Le crowdfunding semble généralement profiter d’une vision plus large que le simple retour matériel pour l’acteur individuel.

Gerber et al. (2012) mirent en évidence que les investisseurs sont à la recherche de contreparties. Les sommes investies sont calculées en fonction des contreparties ou sur la base d’une estimation de la valeur du produit fini et du retour sur investissement prévu (ex tiré de l’article: un individu investit 10$ pour un film, ce qui représente le prix du téléchargement du film en haute définition).

Une autre motivation consiste à soutenir l’innovateur ou une cause dans sa démarche, ceci car l’individu apprécie le mode même de financement ou sur la base d’affinités personnelles (aider un ami, soutenir une cause lui étant chère, aider l’autre à atteindre son but).

Une troisième motivation consiste à se sentir appartenir à une communauté et de participer ensemble à une nouvelle création. Derrière l’idée de communauté apparait également l’idée de promotion de la collaboration, facilitée par cette démarche.

On constate ainsi que les contreparties de diverses natures sont en effet à la base même de la motivation à soutenir un projet, mais qu’elles ne se limitent pas au simple objet matériel.

A lire ailleurs :

Gerber, E. M., Hui, J. S., & Kuo, P. Y. (2012). Crowdfunding: Why people are motivated to post and fund projects on crowdfunding platforms. In Proceedings of the International Workshop on Design, Influence, and Social Technologies: Techniques, Impacts and Ethics. Repéré le 28 novembre 2015 à juliehui.org

(Source des images : http://entreprendre.univ-lyon3.fr/crowdfunding-financement-partipatif/ http://www.quickenloans.com/blog/crowdfunding-benefits-and-risks)

Auteur : Clelia Malinverni