images

Newsjacking et Mannequin Challenge: Clinton clouée sur place devant la victoire de Trump

Non, Hillary Clinton n’a pas baissé les bras devant Donald Trump, en tout cas pas avant le 9 novembre. Elle aura tout essayé. Elle est même allé jusqu’à utiliser une des tendances du moment afin de faire passer un message symbolique à ses jeunes électeurs !

Le Mannequin Challenge est la nouveauté virale de ce mois de novembre 2016. Phénomène initié par des lycéens aux Etats-Unis le 26 octobre, ce sont très vite les stars, sportifs et anonymes qui se sont emparés de ce « challenge » – tout le monde veut faire cette nouvelle vidéo tendance. Le principe est simple : prendre plusieurs personnes, les disposer dans une pièce ou un lieu quelconque dans des positions improbables et leur demander de ne plus bouger. Pendant ce temps, une personne les filme avec la musique Black Beatles du groupe Rae Sremmurd en fond.

Et qu’est ce que le Newjacking ? C’est tout simplement l’action de détourner une nouvelle tendance qui fait le buzz en y greffant sa marque ou ses idées. Le Community Manager utilise cette pratique pour son entreprise afin de gagner en visibilité ou de faire passer un message. Elle est utile également afin d’améliorer son capitale sympathie auprès des internautes. Comme l’exemple de ce Tweet de la part d’Oreo lors de la naissance de l’enfant du Prince William et de sa femme Kate.

oreo-royal-baby-1242-pm

 

Attention au Bad Buzz !
Si cette pratique sert à animer la communauté en ligne d’une marque, c’est un excellent moyen de surfer sur la vague d’actualité du moment et d’afficher une image décalée et sympathique. Il faut tout de même faire attention à ne pas boire la tasse !
Effectivement, l’utilisaition de cet outil peut être à double tranchant. Il peut très bien générer un buzz bénéfique pour l’entreprise tout comme un bad buzz nuisible à l’image de celle-ci.
newsjacking-twitter-3suissesIci, suite aux attentats de Charlie Hebdo, les 3suisses n’ont pas pensé à deux fois avant de poster ce Newsjacking. Adaptation de cette pratique qui s’avère être de mauvais goût. Le « Je suis Charlie » et les « 3Suisses » se confondent dans un seul et même logo. L’utilisation de ce « Buzz » n’est pas approprié quant à la promotion de son entreprise au vue des sentiments de peur et d’indignation qu’il a pu provoqué auprès de la population.

Immobile pour inciter les autres à se mobiliser !
Tel est le message qui peut se cacher dans le Mannequin Challenge d’Hillary Clinton.
Nous pouvons ici parler de Newsjacking de la part du Community Manager d’H. Clinton. En, effet, rebondir sur un fait de société viral est une bonne idée pour dynamiser sa campagne, mais encore faut-il être dans les temps pour le faire ! La vidéo fut publiée sur le Twitter de Madame Clinton 13 jours après le lancement de cette tendance. Cela semble un petit peu tard, d’autant plus qu’elle fut postée le 8 novembre, veille du départage des votes.

news-jacking-timely

Il faut que le Newsjacking soit effectué aussi tôt que possible après la sortie de la « Breaking news » ou d’une nouvelle tendance avant qu’elle ne devienne « hasbeen ».  Ce qui est le cas dans cette tentative d’application du Newsjacking, effectué sans la musique originale du « challenge ».
« Don’t stand still, vote today ». « Ne vous tenez pas immobile. Votez aujourd’hui ». Cela n’aura pas suffit pour la faire élire 45ème président des Etats Unis d’Amérique.

 

 

Webographie: 

http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/11/08/election-americaine-hillary-clinton-a-tue-le-mannequin-challenge_5027579_4832693.html

http://www.typy.fr/newsjacking-cest-quoi/

http://assurbuzz.com/newsjacking-top-5-des-marques-qui-surfent-sur-lactualite/

http://www.mycommunitymanager.fr/faites-du-buzz-grace-au-newsjacking/

Drôle de Newsjacking

En mars 2015, l’Armée du Salut sud-africaine a opté pour un newsjacking particulier afin de promouvoir sa campagne contre la violence faite aux femmes. Voici une courte présentation de ce newsjacking.

 

[slideshare id=55483994&doc=newsjackingsalvationarmy-151124224834-lva1-app6892]

 

 

 

Auteur: Clelia Malinverni