6 degrés de séparation – l’effet Facebook change-t-il cela ?

Poutine relié à Obama? Cela serait en effet possible selon plusieurs théories qui ont vu le jour sur le phénomène du petit monde dont celle de Milgram parue en 1967, bien avant l’émergence des réseaux sociaux qui ne font que renforcer cette constatation.

La naissance de la théorie du « small world »

Plus de 7 milliards de personnes vivent sur terre et chaque individu est relié à un autre au travers de 6 degrés de séparation en moyenne.

L’expérience conduite par Milgram en 1967 avait comme but de démontrer que chaque individu peut être relié à un autre par une chaîne de relations sociales avec seulement 6 degrés de séparation. Milgram a donc choisi 60 individus habitant dans la ville d’Omaha dans le Nebraska. Ils devaient faire parvenir, de main à main ou en passant par une personne qu’ils connaissaient personnellement et qui a une plus grande probabilité de connaître l’individu-cible, un message à un individu à l’autre bout des Etats-Unis, à Boston.

Les 6 degrés de séparation- Milgram 1967
Image 1: Les 6 degrés de séparation- Milgram 1967

Milgram avait constaté que chaque individu est relié par en moyenne 6 degrés de séparation et que la plus grande partie de la distance était parcourue au début puis les lettres tournaient en quelque sorte autour de la cible. Ce qui montre que par les connaissances de ses propres connaissances on peut atteindre n’importe qui. En plus, il a été démontré que certaines personnes avaient beaucoup plus de relations que d’autres et plusieurs chaînes étaient passées par les mêmes personnes. Ceci s’appelle l’effet de l’« entonnoir ».

Cette expérience a été vivement critiquée sur ses modalités (choix de l’échantillon, lettre envoyées au hasard, certaines communautés sont complétements isolées). Aussi rien n’est dit sur les caractéristiques des sondés, leurs réseaux et leur fonctionnement. De plus, très peu de lettres sont arrivées à bon port, ce qui peut mettre en doute les résultats obtenus. Plus tard, il a été démontré, également par Milgram, que le taux de réussite pouvait différer selon les groupes ethniques. (Travers, J., & Milgram, S. An experimental study of the small world problem., 1969, Sociometry 32, 425–443).

Malgré la « mauvaise » qualité de l’expérience et les résultats critiqués, la théorie du « small world » est aujourd’hui très courante.

Aujourd’hui : plus que 4.74 degrés de séparation

Le réseau Facebook- plus que 4.74 degrés de séparation
Image 2: Le réseau Facebook- plus que 4.74 degrés de séparation

Depuis cette découverte, beaucoup d’expériences sur les théories du petit monde ont vu le jour. Une des dernières date de 2011: elle réduit le nombre de degrés de séparation à 4.74. Elle a été faite sur la base des relations sur Facebook au niveau mondial. L’échantillon était alors de 721 millions de personnes. La distance de séparation moyenne ainsi que la densité des réseaux ont été, entre autres, analysés.

Contrairement à ce qui pouvait être attendu, la distance moyenne a tendance à se stabiliser et dépend de la position géographique La grandeur du réseau n’a, quant à elle, pas d’importance.

La densité des réseaux a tendance à diminuer sauf dans le cas d’une concentration géographique (famille, amis). Ces réseaux sont généralement géographiquement au même endroit mais ces personnes ont aussi des contacts avec des relations éloignées et peuvent facilement « en une poignée de main » rejoindre le réseau de ces relations.

Cette étude couvre un échantillon de personnes plus nombreuses et plus diversifiées que celle de Milgram dans laquelle tous les participants venaient des États-Unis. Le développement de la technologie et l’utilisation massive des réseaux sociaux a permis d’avoir des résultats plus précis et aussi de manière plus rapide. Il est certes difficile de comparer deux études faites avec 50 ans de différence surtout avec les développements technologique que nous connaissons. Cependant, l’expérience de Milgram était le précurseur d’une pensée toujours d’actualité.

La distance ne diminue que légèrement contrairement à ce que l’avancée de la technologie pourrait laisser supposer. Certains facteurs peuvent aussi avoir un rôle dans cette expérience:

  • l’accessibilité de la technologie
  • l’adaptation de l’homme à cette technologie
  • La nature des liens entre les individus

Cependant, l’expression « Que le monde est petit » trouve ici une bonne justification, dans le sens où le monde s’ouvre grâce aux réseaux sociaux tels que Facebook. Il est plus simple d’entrer en contact avec d’autre gens quel que soit le lieu. Mais tous les individus ne sont pas encore reliés entre eux d’un seul clic.

Image 3: Le Chat
Image 3: Le Chat

 

(Source de l’image 1 : https://www.google.ch/search?q=6+degr%C3%A9s+de+s C3A9paration&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAcQ_AUoAWoVChMIxY3U4teuyAIVCgcsCh0bMACZ&biw=1882&bih=885&dpr=0.85#imgrc=Xnt-KMc_kfV3mM%3A, (04.10.2015)

(Source de l’image 2 : http://www.wired.com/2011/11/facebook-social-graph-study/, (04.10.2015))

(Source de l’image 3 : https://www.google.ch/search?q=6+degr%C3%A9s+de+s C3A9paration&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAcQ_AUoAWoVChMIxY3U4teuyAIVCgcsCh0bMACZ&biw=1882&bih=885&dpr=0.85#imgrc=Xnt-KMc_kfV3mM%3A, (04.10.2015))

Sites internet consultés:

http://arxiv.org/pdf/1111.4570v1.pdf

http://www.alltagsforschung.de/das-kleine-welt-phanomen-warum-heute-jeder-uber-vier-ecken-erreichbar-ist/

https://www.google.ch/search?q=experience+de+milgram+1967&biw=2000&bih=940&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAYQ_AUoAWoVChMIo5qxlf2oyAIViu9yCh2SxA0S&dpr=0.8#imgrc=kRe4JsarJrfILM%3A


https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_du_petit_monde

http://www.wired.com/2011/11/facebook-social-graph-study/

 

Auteurs : Céline Beutler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.