LEON NEAL VIA GETTY IMAGES

Black Friday: Les achats impulsifs en ligne nuisent au climat

Le e-commerce, très populaire chez les jeunes de part la facilité des retours gratuits des colis, provoque beaucoup d’invendus et de déchets, particulièrement dans les périodes de promotion comme le Black Friday.

Si les commandes en ligne se popularisent chez les jeunes, la période de promotion relative au Black Friday favorise les achats impulsifs, et ce ne serait pas sans conséquences. D’après une étude menée par Greenpeace, un quart des articles commandés en ligne sont retournés. Environ 30% d’entre eux finissent à la poubelle.

“Plus on commande, plus on revoie (…) chaque paquet a un impact sur le climat”

L’ONG environnementale Greenpeace dénonce que les achats impulsifs liés au e-Commerce s’inscrivent dans la tendance à commander et à renvoyer une partie des commandes après réception de ces colis. Elle argumente dans son étude que “Plus on commande, plus on renvoie (…). Chaque paquet a un impact sur le climat”. D’après Greenpeace, un quart des colis commandés en ligne sont retournés. Une autre étude de l’organisation allemande EHI porte sur les problèmes liés aux renvois massifs des articles. Elle soutient que beaucoup de ces expéditeurs favorisent le renvoi gratuit des colis plutôt que d’inscrire les coûts de retour dans leur gestion. Certaines plateformes de mode en ligne, tels que Zalando, encourageraient même leurs clients à commander plusieurs tailles afin de placer la satisfaction de ces derniers au centre des intérêts de l’entreprise.

30% d’articles renvoyés finiraient à la poubelle

Le retour des colis nécessite un travail de reconditionnement et de vérification du produit chez les plateformes numériques, et s’avère être souvent plus coûteux que la destruction de l’article. Une enquête menée par la chaîne de télévision publique allemande ZDF et le magazine WirtschaftsWoche conclut qu’approximativement 30% des articles renvoyés d’Amazon finissent à la poubelle. Mobilier, appareils téléphoniques et vêtements neufs sont ainsi détruits quotidiennement par des équipes spécialisées à la destruction.

Pour répondre à ces conséquences, le géant américain Amazon se met comme objectif de minimiser le nombre d’articles invendus. Il mentionne des processus de circuits de seconde main ou de dons caritatifs.

Plusieurs ONG suggèrent aux consommateurs de ne pas suivre cette tendance du Black Friday. Greenpeace lance une campagne pour pousser les acheteurs à se consacrer à réparer des objets plutôt qu’à faire des commandes en ligne.

Vidéo: Black Friday: des ONG appellent à ne rien acheter pour sauver la planète

https://www.20min.ch/ro/economie/news/story/Achats-impulsifs–retours–invendus-et-gros-g-chis-28302433

https://www.youtube.com/watch?v=5oaen4htk4I

https://www.bilan.ch/techno/black-friday-achats-impulsifs-retours-invendus-et-gros-gachis

https://www.lapresse.ca/videos/actualites/201811/21/46-1-black-friday-achats-impulsifs-retours-invendus-et-gros-gachis.php/d39f542d97de47c9997825002f1c3ad1

https://www.huffingtonpost.fr/2018/11/18/le-black-friday-2018-a-deja-commence-les-dates-et-promos-a-connaitre_a_23591630/

Auteure: Mariele van der Tas