Foule multicolore

LA SOLUTION DANS LA FOULE

John Davis, n’ayant aucune expérience dans l’industrie pétrolière, a résolu en deux semaines un problème qui avait longtemps laissé perplexe des experts dans le domaine.

À court d’idées

L’institut américain pour la récupération du pétrole (OSRI) cherche les meilleurs moyens pour nettoyer la nappe de pétrole dans des environnements marins arctiques et subarctiques. Dans ces conditions glaciales, séparer le pétrole de l’eau est d’autant plus difficile, puisque le pétrole gèle de façon à former une masse visqueuse avec l’eau. En 2007, toujours à court d’idées pour faire face à ce problème, OSRI a décidé de faire appel à InnoCentive, une entreprise de crowdsourcing.

InnoCentive : entreprise de crowdsourcing

InnoCentive relie des organisations comme OSRI à une communauté mondiale de personnes qualifiées prêtes à se pencher sur des problèmes complexes et réels. Les organisations (ou ‘seekers’) publient des problèmes (ou ‘challenges’) sur le site web d’InnoCentive sous forme de concours avec des prix monétaires.

Pour participer au concours (ou devenir un ‘solver’) il suffit de créer un compte gratuit sur le site. Si le concours est techniquement ouvert à toute personne pouvant se connecter sur internet, sa communauté de 365 mille solvers est surtout composée de scientifiques, ingénieurs, professionnels et entrepreneurs venant de presque 200 pays. « Plus le problème est éloigné de l’expertise du ‘solver’, plus il est probable qu’il le résolve » a dit Karim R. Lakhani, professeur au Harvard Business School ayant étudié InnoCentive.



Cette affirmation s’exemplifie par le cas de John Davis, qui a utilisé son expertise dans l’industrie du ciment pour résoudre le problème d’OSRI.

Pour l’argent et le plaisir?

John a reçu $20,000 pour sa solution. Les prix sont normalement de $10,000 à $20,000 mais peuvent aller jusqu’à $2, 000,000. Si l’argent est effectivement la manière la plus sûre d’attirer des participants, il existe des autres motivations.

John a sous-ligné le plaisir que cela lui apporte de résoudre des problèmes. Ce plaisir peut provenir de la variété de compétences que le challenge invoque, la tangibilité du résultat, l’autonomie du travail, le feedback positif ou même le fait de trouver quelque chose pour passer le temps.

Mais il n’y a pas que l’argent et le plaisir qui motivent à participer. Il peut y avoir des facteurs liés à l’identification avec la communauté impliqué ou le désir d’établir des contacts sociaux. On peut aussi viser des bénéfices à long terme, comme développer sa réputation et compétences, ou simplement être motivé parce que la tâche reflète nos propres valeurs. (Kaufman, Schulze & Veit, 2011)

À la question ‘Why solve ?’ InnoCentive répond : pour avoir un impact positif sur le monde, exercer son cerveau, se faire de la promotion et gagner des prix – dans cet ordre.

A lire ailleurs : If You Have a Problem, Ask Everyone

Sources:

  • Brabham, D.C. (2008). Crowdsourcing, consulté le 29 novembre 2015, http://wtf.tw/ref/brabham.pdf
  • Dean, C. (2008). “If You Have a Problem, Ask Everyone”, The New York Times (online), consulté le 30 novembre 2015, http://www.nytimes.com/2008/07/22/science/22inno.html?pagewanted=1&_r=1.
  • Kaufmann, N., Schulze, T. and Veit D. (2011). « More than fun and money. Worker Motivation in Crowdsourcing – A study on Mechanical Turk », AMCIS Proceedings.
  • “About InnoCentive”, InnoCentive (online), consulté le 30 novembre 2015, https://www.innocentive.com/about-innocentive


Auteur: Jimena Lazarte