Paris, entre e-participation et co-construction

Paris vit avec son temps. La révolution numérique a profondément changé la manière dont les Hommes structuraient et organisaient la vie en société. Les administrations publiques ont elles aussi dû faire face à ces changements. De nouvelles pratiques ont été intégrées dans des politiques de modernisation afin d’adapter les anciens outils ainsi que les actions publiques vers l’usages du numérique.

L’intérêt se porte ici, sur la création et l’utilisation de différents outils numériques par une administration publique française à destination des citoyens: exemple dans la capitale française avec la Mairie de Paris

Depuis octobre 2018, la France subit de plein fouet la crise des gilets jaunes. Cette crise est la traduction d’un mécontentement général de la population française qui s’est fait, au fil des mois de plus en plus ressentir. La colère du peuple peut en partie s’expliquer par le fait que le système politique français n’est plus adapté à un mode de vie toujours plus connecté et interactif. Les citoyens français ont le sentiment qu’ils sont exclus de la vie politique, ils ne peuvent pas s’exprimer.

Pourtant, nous allons voir que des solutions ont été lancées quelques années auparavant, cherchant à faire participer les citoyens par l’intermédiaire de différentes interfaces. En effet, depuis 2011, la ville de Paris s’est tournée vers l’e-participation afin de favoriser l’interaction entre la ville et les parisiens et de légitimiser les prises de décisions issues des politiques publiques. Cette participation a pris plusieurs formes comme la contribution à un recueil de données d’intérêt général (crowdsourcing) ou l’action à travers des applications interactives (Dans ma rue, Idée Paris, Imaginons Paris Demain…).

Voici un petit tour d’horizon des plateformes disponibles proposées par la ville de Paris pour inclure l’avis et les conseils des citoyens dans des projets en cours :

Budget participatif Parisien :

Il s’agit d’une plateforme numérique mise en place en 2014 avec la volonté de co-construire la ville de Paris. Ce site amorce en France un nouvel imaginaire de gouvernance urbain. La ville de Paris a consacré 500 millions d’euros jusqu’à 2020 à son budget participatif, soit 5% de son budget d’investissement sur la période. Cela donne aux citoyens l’opportunité de proposer un projet qui est ensuite soumis au vote. Si le projet remporte l’adhésion du public, alors celui-ci est par la suite adopté par la ville qui se chargera alors de la mise en place et du financement.

DansMaRue :

C’est une application développée pour améliorer la qualité de l’espace public et des équipements municipaux à Paris dans une démarche participative. Elle permet de signaler en quelques clics toutes anomalies constatées sur la voie publique (mobilier urbain dégradé, graffitis, trou sur la chaussée, défaut de propreté,  éclairage défectueux, aménagements publics détériorés). L’objectif ici est d’offrir une interface permettant aux citoyens d’informer et d’aider les agents municipaux dans leurs tâches quotidiennes d’entretien de l’espace public.

Idée.Paris :

Il s’agit d’une plateforme numérique où chacun peut partager ses idées librement. Le site encourage la participation la plus large et ouverte possible. Sur la plateforme, tous les habitants de Paris sont invités à proposer leurs projets en fonction des grandes thématiques. Les idées déposées peuvent être discutées, enrichies, retravaillées, dans une logique collaborative portée par l’imagination collective.

Petition.Paris :

C’est un site internet qui permet aux habitants d’interpeller des élus du Conseil de Paris sur les différentes compétences relevant de la Ville et du Département. Après examen de la recevabilité des demandes par les services de la Ville compétents, les pétitions sont mises en ligne. Pendant un an, après la mise en ligne sur la plateforme, les pétitions peuvent être commentées, partagées sur les réseaux sociaux et signées. Les pétitions ayant recueilli 5000 signatures d’habitants parisiens majeurs dans un délai d’un an sont transmises à la Maire de Paris pour être présentées au Conseil de Paris.

Imaginons.Paris :

C’est un portail d’information et de concertation des projets en cours. Il permet aux citoyens de donner un avis sur les différents projets d’aménagements. L’un des projets en cours actuellement est celui de Paris Nord-Est. La ville s’est engagée dans un ambitieux projet de transformation de la métropole de demain : nouveaux quartiers, édifices emblématiques, desserte en transports en commun, aménagement d’espaces publics. Ce projet est mis à disposition des citoyens afin qu’ils puissent prendre connaissance de toutes les information nécessaires et participer. L’inscription est nécessaire, il est ensuite possible d’enrichir une carte interactive de propositions, points de vue, constats…

Les dispositifs numériques participatifs déployés par la Ville de Paris ont connu une évolution progressive. Paris étant confronté à de nouveaux défis : transition énergétique, mobilité durable, mutations des modes de vie et des habitudes, l’innovation ouverte (open-innovation) s’est avérée être une réponse adéquate aux problématiques actuelles. Elle encourage la participation citoyenne, l’ouverture des données, la co-construction des projets, le soutien à l’écosystème de l’innovation et l’interconnexion des réseaux. Ses initiatives basées sur la co-création et la co-participation tentent de placer les citoyens parisiens au cœur du processus de gouvernance de la ville. C’est une conception intelligente d’une ville toujours plus connectée, interactive et qui se veut durable.

Sources :

https://journals.openedition.org/pyramides/1001

https://petition.paris.fr/epetition/mode-d-emploi.html

https://www.imaginons.paris/

https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/

https://idee.paris.fr/

https://itunes.apple.com/fr/app/dansmarue-paris/id662045577?mt=8

https://www.metropolegrandparis.fr/intelligences/favoriser-la-participation-citoyenne/

google image pour les photos

Charlène MUHLEBACH