Des bonnes actions, on en parle !

A l’heure où la société prend conscience des enjeux autant écologiques que sociaux, les entreprises font, aujourd’hui, face à des consommateurs qui ne laissent rien passer : tout acte peu éthique de la part d’une entreprise est dénoncé. Le marketing orienté vers le développement durable et la responsabilité sociale en général est donc d’actualité.

Instagram est un média social lancé en 2010 avec sa plateforme créée pour le partage d’images et de vidéos. L’application, ayant plus 600 millions d’utilisateurs actifs par mois, profite d’une incroyable popularité et les entreprises l’ont bien compris. En effet, les chiffres démontrent que l’engagement sur Instagram est 6 fois plus fort que sur Facebook. De plus, 46% des utilisateurs français suivraient des comptes de marques.

Instagram est 6 fois plus engageant que Facebook.

Ces informations encouragent la participation des entreprises à Instagram. Ces dernières doivent toutefois faire attention car la nouvelle aire du marketing a sonné. Grâce à l’importance des médias sociaux, l’individu devient à la fois auteur et évaluateur et prend ainsi du pouvoir. L’utilisateur peut exprimer son appréciation et peut aussi réagir en écrivant un commentaire ou en faisant sa propre publication. C’est ainsi que des entreprises se sont souvent vues critiquées sur leurs actions. La responsabilité sociale étant un sujet plus que d’actualité, les internautes n’hésitent plus à bannir toute action peu éthique puisqu’il est si facile de le faire.

On observe donc toujours plus de contenu créé par les entreprises promouvant leurs bonnes actions sociales ou encourageant à agir pour une certaine cause. A en croire que le nouveau marketing est fait de plus de responsabilité sociale. Sur Instagram, plus encore que sur les autres réseaux sociaux, l’image est reine. C’est avec l’image que les entreprises réussissent à communiquer de la manière la plus efficace : elles mettent en scène leurs actions et peuvent montrer facilement un côté plus humain tout en illustrant leur marque.

Action critiquable ? Oui et non. Deux aspects divergent dans cette pratique de marketing. Le premier est plutôt négatif : une entreprise promouvant ses bonnes actions peut paraitre manipulatrice ou mensongère, peut-être cherche-t-elle à se racheter d’une précédente crise ? La question éthique se pose donc. Le deuxième aspect est plus positif car une entreprise communique à sa communauté un bon exemple à suivre. Si une personne suit le compte Instagram d’une marque, c’est habituellement parce qu’elle l’apprécie. De voir qu’elle agit en faveur d’une certaine cause incite ses followers à en faire de même. Avancerait-on vers un marketing plus bienveillant ?

Ce que l’on peut dire c’est que les entités sont mises sous une pression croissante par rapport à la transparence de leurs actions et que le futur d’Instagram est très prometteur. Cela nous mène à penser que les entreprises font donc un bon investissement à soigner leurs comptes Instagram et le contenu qu’ils y publient.

 

Sources:

  • https://blog.digimind.com/fr/tendances/instagram-30-chiffres-2017-a-connaitre-en-france-et-dans-le-monde/
  • https://www.forrester.com/search?tmtxt=instagram+and+brands&searchOption=0&source=typed
  • https://www.forbes.com/2009/11/20/corporate-social-responsibility-leadership-citizenship-marketing.html#504de1f27950
  • Asdourian Bruno, Cours « Communication Multimédia (I): médias sociaux et Community management », Université de Fribourg.
  • Amey Patrick, Cours « Innovations, nouveaux médias, nouveaux usages », Université de Fribourg.

Sources images: 

  • http://www.instagram.com
  • http://www.blog.manageflitter.com