Zoom sur un projet de crowdfunding

Comment marquer les 30 ans d’existence d’une association ancrée dans un univers multiculturel, bilingue et alternatif ? Fri-Son a choisi un concept original : la publication d’un livre à son image. Un livre bilingue, conçu par « des gens qui aiment Fri-Son ». Se détachant d’une démarche « nombriliste », le but de l’ouvrage n’est pas uniquement de retracer l’histoire de la salle de concert fribourgeoise, mais plutôt « de raconter trente ans de musique actuelle à travers le prisme de Fri-Son », selon les termes de l’administrateur de l’association, Gil Vassaux interviewé par le journal La Gruyère. Pour réaliser ce projet, l’organisation a choisi de faire appel à sa communauté par le biais du financement participatif. Gil Vassaux décrira cette démarche lors de son intervention à l’université de Fribourg, le 4 décembre 2013.

Le financement participatif ou « crowdfunding » consiste à récolter des fonds auprès d’un grand nombre de contributeurs afin de réaliser un projet dans le domaine de l’art, de l’innovation ou de la création (musique, édition, jeu vidéo, logiciel, etc.). Le concept s’est développé avec l’essor les médias sociaux. Si les modèles varient quelque peu, le principe de base reste le même : tout internaute peut présenter son projet et définir un objectif de financement – le montant à récolter dans une certaine limite de temps. L’initiateur s’engage à offrir une contrepartie (souvent non monétaire) aux participants, par exemple une invitation ou un livre dédicacé. Au terme du délai, si l’objectif de financement n’est pas atteint, le projet est abandonné. En cas de succès, le montant récolté peut dépasser l’objectif initial.

Le web regorge désormais de sites qui misent sur la multiplication de petites sommes pour financer des projets divers. En voici quelques exemples :

  • Logo de Kickstarter : kickstarter.com, le leader mondial, lancé en 2009 à Manhattan
  • Logo MyMajorCompany: mymajorcompany.com, leader en France connu notamment pour le financement du premier album du chanteur Grégoire (plus de 1’200’000 exemplaires vendus au final)
  • Logo ululeulule.com

Et enfin deux plateformes suisses :

Dans le cas de Fri-Son, le système de souscriptions sur internet proposait aux contributeurs de faire un don de 10 à 250 francs. L’opération fut un réel succès et l’engouement jugé « impressionnant » par le secrétaire général de l’association, Gil Vassaux. L’organisation avait fixé son objectif initial à 8’000 francs en 60 jours. Trois jours plus tard, l’objectif était déjà atteint et à mi-parcours, les contributions s’élevaient à plus de 16’000 francs (source : La Gruyère).

Le livre « Fri-Son 1983-2013 » est en vente depuis le 26 octobre 2013, date de l’apéritif officiel des 30 ans de l’organisation. Ce succès est étroitement lié au choix de l’outil de récolte de fonds. Grâce au financement « par la foule », Fri-Son a pu toucher sur internet un public plus large que ne l’auraient permis les médias traditionnels.

Le financement participatif du livre « Fri-Son 1983-2013 » sera le fil rouge de l’intervention de Gil Vassaux, secrétaire général de Fri-Son, à l’université de Fribourg. Plus largement, la conférence portera sur la pertinence des médias sociaux dans la stratégie de communication d’une organisation telle que Fri-Son, ainsi que sur la gestion d’une communauté. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette thématique, retrouvez-nous le 4 décembre 2013 à Pérolles : inscrivez-vous à la conférence !

Vous pourrez également suivre la conférence, la partager ou y réagir via Facebook et Twitter, via le hashtag #ConférenceFriSon !

2 réflexions au sujet de « Zoom sur un projet de crowdfunding »

Les commentaires sont fermés.